Outils pour utilisateurs

Outils du site


auto-hebergement:yunohost:stockage

Gestion des stockage de YunoHost

Réduire la swapiness

Lors de l'utilisation d'un fichier swap avec un disque SSD ou une carte SD et une swapiness trop élevée, le support de stockage pourrait être endommagé prématurément en raison d'un trop grand nombre d'écritures.

Afin d'éviter celà, il est nécessaire que la valeur de swapiness soit de 10 maximun.

Vérification de la valeur vm.swappiness avec la commande :

cat /proc/sys/vm/swappiness

Modifier ou ajouter la ligne ci-dessous dans le fichier /etc/sysctl.conf :

vm.swappiness = 10

Disque dur externe

Identifier le disque externe

Après avoir connecté le disque dur externe, il est nécessaire d'identifier sous quel nom est désigné le péréphirique par le système. Pour cela, il faut utiliser la commande :

lsblk

Cette commande devrait renvoyer quelque chose comme :

NAME        MAJ:MIN RM   SIZE RO TYPE MOUNTPOINT
sda           8:0    0 500.0G  0 disk
└─sda1        8:1    0 500.0G  0 part  
mmcblk0     179:0    0  32.0G  0 disk
├─mmcblk0p1 179:1    0 512.0M  0 part /boot
└─mmcblk0p2 179:2    0  31.5G  0 part /

Dans notre cas :

  • mmcblk0 correspond à une carte SD de 32Go qui comprend 2 partitions (mmcblk0p1 et mmcblk0p2) correspondent à la partition de démarrage /boot et à la partition système /
  • sda correspond au disque dur branché d'une capacité de 500Go, et contenantt 1 partitions (sda1), non montée sur le système (pas de “MOUNTPOINT”)
Il se peut que le système soit installé sur sda (disque dur ou clé usb) et que le disque complémentaire soit alors en sdb.

Formater le disque externe

Cette opération est optionnelle si le disque est déjà formaté.

Créer une nouvelle partition sur le disque :

fdisk /dev/LE_DISQUE
Entrez successivement n, p, 1, Entrée, Entrée, et w pour créer une nouvelle partition.

Vérification de la présence du disque externe comprenant une partition, en utilisant lsblk.

Avant de pouvoir utiliser le nouveau disque, il est nécessaire de le formater.

Attention : formater un disque implique de supprimer toutes les données inscrites dessus !

Pour formater la partition :

mkfs.ext4 /dev/LE_DISQUE_1
Puis y pour valider

Il est nécessaire de remplacer LE_DISQUE_1 par le nom de la première partition sur le disque. Exemple en reprenant l'arborescence initiale :

mkfs.ext4 /dev/sda1
Attention à ne pas se tromper de nom, car cela peut avoir pour conséquence de formater un autre disque que celui voulu !

Monter le disque externe

Montage manuel

Nous allons choisir arbitrairement de monter le disque dans /media/stockage mais il peut être nommé différemment.

Commençons par créer le répertoire :

mkdir /media/stockage

Puis nous pouvons monter le disque manuellement avec :

mount /dev/sda1 /media/stockage

Il est maintenant possible de créer des fichiers dans /media/stockage.

Montage automatique

Il peut être utile de configurer le système pour qu'il monte automatiquement le disque après un démarrage.

Il faut trouver l'UUID (identifiant universel) du disque concerné avec la commande :

blkid | grep "/dev/VOTRE_DISQUE1:"

Cette commande devrait renvoyer quelque chose comme :

/dev/sda1:UUID="cra4b4da-3cbv-7f14-8624-9gh1347q2hg5" TYPE="ext4" PARTUUID="52q6x14q-09"

Il faut maintenant ajouter cette ligne au fichier /etc/fstab qui gère le montage des disques au démarrage :

nano /etc/fstab

Puis on ajoute cette ligne :

UUID="cra4b4da-3cbv-7f14-8624-9gh1347q2hg5" /media/stockage ext4 defaults,nofail 0 0
Il est nécessaire d'adapter cette ligne en fonction des informations et choix précédents (UUID, ext4)
auto-hebergement/yunohost/stockage.txt · Dernière modification : 2021/11/16 18:56 de m1k3