Outils pour utilisateurs

Outils du site


operating-system:linux:bloc-notes-vrac

Notes en vrac sur linux

Editeur de texte

Changer l'éditeur par défaut avec la commande select-editor et choisir nano.

Les mises à jour du système en ligne de commande

apt ou apt-get

Le système de gestion des paquets .deb possède de nombreux choix de programmes d’interface pour l’utilisateur et de méthodes de fond pour l’accès aux archives :

  • apt pour toutes les opérations en ligne de commande (installation/désinstallation de paquet, et dist-upgrades)
  • apt-get pour appeler le système de gestion de paquet .deb depuis des scripts. C'est également une option de rechange lorsque la commande apt n'est pas disponible

apt update

La commande apt update ou apt-get update va récupérer les mises à jour disponibles pour le système et les différents programmes installés en se basant sur les sources définies dans /etc/apt/source.list.

apt upgrade

La commande apt upgrade ou apt-get upgrade installe les mises à jour identifiées avec la commande précédente (update) sans supprimer les paquets installés (seuls les programmes déjà installés sont mis à jour).

apt autoremove

La commande apt autoremove ou apt-get autoremove supprime les paquets installés automatiquement lorsqu’ils ne sont plus nécessaires.

apt autoclean

La commande apt autoclean ou apt-get autoclean nettoie le dépôt local des fichiers des paquets périmés.

Synthèse des commandes apt

Il est possible de combiner l'ensemble des commandes précédentes en une seule ligne de commande soit dans un terminal, soit dans un script shell.

Il est recommandé d’utiliser la commande apt pour un usage interactif et d’utiliser les commandes apt-get dans un script shell.

Commande à exécuter dans le terminal :

sudo apt update && sudo apt upgrade && sudo apt autoremove && sudo apt autoclean
Ne pas oublier de rebooter la machine, nécessaire pour la prise en compte de certaine mise à jour.

Commande à executer dans un script :

update.sh
#!/bin/bash
 
sudo apt-get update && sudo apt-get upgrade -y && sudo apt-get autoremove -y && sudo apt-get autoclean -y && sudo reboot

Installer un paquet .deb

La commande dpkg est un outil très puissant, d'installation de paquet .deb, à utiliser avec précaution :

sudo dpkg -i DEB_PACKAGE

Les permissions

Quelques notions de bases

Les droits sont représentés par une suite de 1+9 caractères.

.---------------------- type de fichier (d, l, c, b, p, s, -)
| .-------------------- droit de lecture de l'utilisateur (r, -)
| | .------------------ droit d'écriture de l'utilisateur (w, -)
| | | .---------------- droit d'exécution de l'utilisateur (x, -)
| | | | .-------------- droit de lecture du groupe (r, -)
| | | | | .------------ droit d'écriture du groupe (w, -)
| | | | | | .---------- droit d'exécution du groupe (x, -)
| | | | | | | .-------- droit de lecture des autres utilisateurs (r, -)
| | | | | | | | .------ droit d'écriture des autres utilisateurs (w, -)
| | | | | | | | | .---- droit d'exécution des autres utilisateurs (x, -)
| | | | | | | | | |
| | | | | | | | | |
- r w x r w - r - x 

Le premier caractère n'est pas un droit, c'est un caractère réservé pour indiquer le type de fichier. Il peut prendre les valeurs suivantes :

  • d : répertoire
  • l : lien symbolique
  • c : périphérique de type caractère
  • b : périphérique de type bloc
  • p : fifo
  • s : socket
  • - : fichier classique

Les trois caractères qui suivent sont les permissions de l'utilisateur, puis les trois suivants sont les permissions du groupe, et enfin les trois derniers sont celles des autres utilisateurs.

Plusieurs permissions peuvent être appliquées sur les fichiers/dossiers :

  • r (pour read) : droit de lecture
  • w (pour write) : droit d'écriture
  • x (pour execute) : droit d’exécution
  • - (pour rien) : aucun droit

Exemple : -rwxrw-r-x

Dans notre exemple, le propriétaire peut lire, écrire et exécuter le fichier, mais les utilisateurs du groupe attribué au fichier ne peuvent que le lire et écrire dans le fichier, et enfin que les autres utilisateurs ne peuvent que lire le fichier et l'exécuter :

  • - indique un fichier classique ;
  • rwx sont les droits de l'utilisateur ;
  • rw- sont les droits du groupe ;
  • r-x sont les droits des autres utilisateurs.

Les utilisateurs

Les fichiers sous Linux appartiennent à un utilisateur et à un groupe. Il existe trois types d'utilisateurs différents pour lesquels on va pouvoir gérer les droits :

  • u (pour user) : l'utilisateur auquel appartient le fichier/dossier
  • g (pour group) : le groupe auquel appartient le fichier/dossier
  • o (pour other) : les autres utilisateurs

Les droits

Ces droits ont deux sens différents s'ils sont appliqués à des fichiers ou des dossiers

Pour les fichiers :

  • Lecture (r) : on peut par exemple lire le fichier avec un logiciel ;
  • Écriture (w) : on peut modifier le fichier et le vider de son contenu ;
  • Exécution (x) : on peut exécuter le fichier s'il est prévu pour, c'est-à-dire si c'est un fichier exécutable (script, programme).

Pour les dossiers :

  • Lecture (r) : il autorise l'affichage du contenu du répertoire (la liste des fichiers présents à la racine de ce répertoire) ;
  • Écriture (w) : il autorise la création, la suppression et le changement de nom des fichiers qu'il contient, quels que soient les droits d'accès des fichiers de ce répertoire (même s'ils ne possèdent pas eux-mêmes le droit en écriture) ;
  • Exécution (x) : il autorise l'accès au répertoire.

Lecture des droits

On peut lire les droits attribués à un fichier/dossier avec la commande : ls -l

  1. rw-r–r– 1 m1k3 users 8 1 janv. 12:00 Fichier_classique.txt

Comment créer une archive TAR sous Linux

Les fichiers TAR sont des archives non compressées, avec pour extension « .tar ». Si leur nom est suivi de l'extension « .tgz » ou « .tar.gz », il s'agit d'une archive .tar qui aura subi une compression additionnelle. Dans les deux cas, il sera nécessaire d'utiliser la commande tar (commune à tous les systèmes Linux), suivi de différents arguments.

Il est possible de créer des compressions “.tar” pour un fichier ainsi que pour des répertoires.

Exemple :

tar -cvf Fichier_Archive.tar /home/Exemple_Archive

Le dossier /home/Exemple_Archive est le répertoire qui doit être compressé en créant Fichier_Archive.tar.

Les arguments :

  • c : Permet de créer un nouveau fichier .tar
  • v : Affiche une description verbeuse de la progression de la compression
  • f : Cette option indique à la commande tar d'opérer sur le fichier dont le nom est donné à la fin de la ligne de commande

Si vous souhaitez une meilleure compression, vous pouvez également créer une archive .tar.gz :

tar -cvzf Fichier_Archive_Compresse.tar.gz /home/Exemple_Archive

L’option supplémentaire -z représente la compression gzip. Vous pouvez également créer un fichier .tgz similaire à .tar.gz :

tar -cvzf Fichier_Archive_Compresse.tgz /home/Exemple_Archive

Comment extraire des archives TAR sous Linux

Les arguments :

  • -x : Elle provoquera l'extraction des fichiers contenus dans l'archive tar (compressée ou non)
  • -z : Permet de décompression l'archive avec l'extension .tgz ou .tar.gz
  • -f : Cette option indique à la commande tar d'opérer sur le fichier dont le nom est donné à la fin de la ligne de commande

Exemple :

  • tar -xf Fichier_Archive.tar : Il s'agit d'une archive tar non compressée
  • tar -xzf Fichier_Archive_Compresse.tar.gz : Il s'agit d'une archive tar compressée (extension .tar.gz ou .tgz)

Crontab

Définition de tâche :

.---------------- minute (0 - 59)
|  .------------- heure (0 - 23)
|  |  .---------- jour du mois (1 - 31)
|  |  |  .------- mois (1 - 12) OU jan, feb, mar, apr,...
|  |  |  |  .---- jour de la semaine (0 - 6) (Sunday=0 ou 7) OU sun, mon, tue, wed, thu, fri, sat
|  |  |  |  |
*  *  *  *  *  commande à executer

Gestion des dossiers et fichiers

Listing des fichiers

Commande ls

Taille fichiers et dossiers

Afin de connaitre la taille des données qui se situent (dans le détail) dans le répertoire dans lequel on se trouve :

du -h

L'option -h est pour “human readable” qui permet d'afficher le résultat en Kilo-octet, Mega-octet, Giga-octect, Tera-octet.

Si l'on souhaite maintenant afficher la taille totale d'un répertoire (par exemple /home) :

du -sh /etc
  • -s permet de n'afficher que le total de la taille du répertoire

Gestion des disques durs

Vérification des disques durs

Effectuez un fsck manuel :

  • démarrer sur un DVD / USB Live en mode « Essayer Linux Mint »
  • ouvrir une fenêtre du terminal en appuyant sur Ctrl+Alt+T
  • taper la commande : sudo fdisk -l
  • identifier le nom de périphérique /dev/sdXX pour votre ou vos “systèmes de fichiers Linux”
  • taper sudo fsck -f /dev/sdXX, en remplaçant sdXX par le ou les nombres que vous avez trouvés plus tôt
  • répéter la commande fsck s'il y a eu des erreurs
  • rebooter
operating-system/linux/bloc-notes-vrac.txt · Dernière modification : 2022/08/19 12:23 de m1k3